Qui a dit qu’on ne trouvait que des bobos à lunettes au coworking ?

Qui a dit qu’on ne trouvait que des bobos à lunettes au coworking ?

En rentrant du travail, j’ai été interpellée par une association dans la rue. En discutant avec un des militants,  je lui ai expliqué que je travaillais dans un espace de coworking. Spontanément il m’a répondu “Ah oui ! Je connais, y’as que des bobos à lunettes qui travaillent là-bas !”. Ce n’était pas la première fois que j’entendais ça !

Nous, à l’Archipel, on n’aime pas trop les stéréotypes. En France, les espaces de coworking se développent dans toutes les villes, prennent différentes formes  et ont tous leur identité propre… alors pourquoi les personnes qui y travaillent devrait toutes être les mêmes ? J’ai donc chaussé mes lunettes et suis partie mener l’enquête !

Les hommes sont majoritaires dans ces espaces

Dans une enquête mondiale sur le coworking, Global Coworking Survey relève que deux tiers des personnes travaillant dans un espace de coworking sont des hommes. Si l’on devait donc dresser le portrait type d’un coworker, ce serait un homme de 34 ans, programmeur, développeur ou designer web, qui travaille en freelance.

Les femmes sont en effet moins nombreuses pour la simple et bonne raison qu’elles sont moins à entreprendre individuellement. L’entrepreneuriat au féminin ne représente encore que 30% des entrepreneurs français. Plusieurs freins peuvent expliquer ce phénomène, comme des freins psychologiques et des freins socio-culturels. Si certains freins comme l’adéquation entre vie privée et vie professionnels sont bien connu, d’autres comme la prudence, l’autocensure, et même la minimisation de leurs projets, paraissent moins évident, mais sont pourtant bien présent.

Pourtant elles sont tout aussi intéressées par le coworking, et ce, pour les mêmes raisons que les hommes : besoin de sortir de chez soi, de s’entourer, de se sociabiliser… à des prix attractifs.

Effet de mode ou véritable culture en transition ?

Le premier espace de coworking français a été ouvert en 2008, et il était, sans surprise, parisien. Depuis l’ouverture de “la Cantine”, bien d’autres espaces de coworking ont ouvert. Aujourd’hui, on compte 360 espaces de coworking en 2016 en France (contre 250 en 2015 !) [1]Chiffres issus de l’étude de Working Place : http://www.workingplace.fr/coworking-2016-les-chiffres/.

Les espaces de coworking sont de nouveaux lieux, souvent appelés tiers lieux : il se situe entre l’espace de travail et la maison. Il n’existe pas une définition unique de l’espace de coworking, mais ici nous parlons de lieux de vie bien plus que de location de local. Comme tous nouveaux espaces, on imagine que les personnes qui s’y intéressent et qui y vont sont des bobos à lunettes, c’est à dire des personnes qui veulent être dans tous les endroits branchés et modernes. Comme un effet de mode.

La vérité est bien plus complexe : l’espace de coworking n’est pas qu’un espace branché. Le monde du travail est en plein changement et l’espace de coworking est une des composantes de ce changement. En effet, les entreprises doivent de plus en plus voir leur environnement comme un écosystème dans lequel tous les acteurs ont leur place. Ainsi une entreprise ne travaille plus seule, son client devient son partenaire, tout comme son banquier, avec qui elle tissera des liens privilégié. Les entreprises doivent être scalable afin de pouvoir répondre à la demande des consommateurs qui se veut rapide.

Les espaces de coworking s’adaptent donc aux besoins d’une société en changement : les métiers évoluent et on ne travaille plus forcément dans son entreprise.  Avec leur adaptabilité et leur agilité, les  coworks offrent un maximum de flexibilité à tous les travailleurs qui s’y rendent. Il permettent aussi de se connecter à son environnement et de tisser  des liens pour avancer dans son projet, voire en créer de nouveaux ! Bien plus qu’un effet de mode, c’est une véritable transition culturelle. Le monde du travail change de vision, impulsé par une génération qui aspire à l’épanouissement même au boulot  !

Des espaces de coworking à l’image de la diversité des profils

De plus en plus de personnes travaillent à leur compte : les indépendants représentent 2.8 millions d’actifs en France fin 2011. Ces travailleurs libérés sont les moteurs du changement du monde du travail : en recherche constante de flexibilité et d’agilité, ici le travail n’est donc plus vu comme une contrainte.  Les espaces de coworking répondent donc à leurs attentes en adoptant la même souplesse.

Mais les espaces de coworking sont aussi avantageux pour les entreprises, et même les grands groupes. En effet que ce soit du point de vu du salarié ou de la société, il y a de nombreux avantages au télétravail dans un espace de coworking : augmenter l’efficacité, la proximité, étendre le réseaux, pousser la créativité… Et c’est pour ces raisons que de plus en plus de salariés se tournent vers le coworking !

Article par Lucile Marrone

Notes   [ + ]

1. Chiffres issus de l’étude de Working Place : http://www.workingplace.fr/coworking-2016-les-chiffres/

Partagez sur les réseaux :